20171217_152308

Le voir grandir

On se pose 3 minutes et on l’observe vivre sa vie ?

Le tout petit est un enfant assez indépendant. Il n’a jamais réclamé trop les bras, sait jouer tout seul, lit ses livres seul et raconte des histoires à ses copains imaginaires. C’est plutôt pratique quand on a une maison à faire tourner.
Malgré le bazar de l’appartement, on prend le temps de l’observer. On observe ses mains, ses yeux, son attitude, sa façon d’apprendre. C’est passionnant.

Dimanche dernier nous étions tous les deux au parc et comme à son habitude il a grimpé partout, s’est cassé la figure 7 fois, a papoté avec les enfants plus grand, s’est fait bousculé par un grand qui voulait récupérer sa voiture et il a sauté dans une petite flaque d’eau. Et moi, de mon banc à quelques mètres, je l’ai observé.

J’ai observé ses petits yeux curieux, essayé de comprendre ce qui était nouveau pour lui, j’ai tenté de m’immiscer dans son petit cerveau de tout petit de presque 17 mois. Fascinant. Cet enfant est fascinant. Il est fascinant dans sa façon de tester un truc, réessayer, réussir. Fascinant de voir sa réaction quand il réalise, comprend quelque chose de nouveau.

Oooh !

Comme tout enfant, il a aussi l’émerveillement facile. En ce moment ce sont les lumières du sapin. Le matin il court dans le salon et pousse un grand « oooh ! ». Dans son livre de l’automne, se mêlent pleins de personnages aux histoires bien différentes. Quel plaisir de le voir trouver Niko le perroquet derrière un volet. Ses petits yeux s’ouvrent grand à la quête d’autres animaux à reconnaître.

Je me demande ce qui se passe dans sa tête quand il vide son « buch » anglais de ses occupants et que minutieusement il les remet en place.

Le tout petit a aussi des petites habitudes rigolotes à observer. Sa façon de passer sa cuillère de la main droite à la main gauche jusqu’à ce que la main droite s’en saisisse correctement. Très concentré le bonhomme.

Récemment, j’ai acheté un nouveau livre sonore : Les bruits de la nuit. Vous auriez vu sa petite bouille tout surprise quand le vent s’est mis à souffler, quand le renard a glapit dans son coin, ou quand le premier bus a klaxonné. Autant de bruits qu’il n’avait pas forcément l’habitude d’entendre ou qu’il ne s’attendait pas à entendre.

 

On n’est pas que des parents… mais quand même

Tous ses moment sont magiques. Magique de voir qu’un si petit garçon grandit et apprend à une vitesse folle. Gratifiant de savoir que c’est un peu grâce à nous qu’il devient ce qu’il est. La vie de parent n’est pas toujours facile, mais ces moments là font tout oublier.

Et vous, quels sont les petits gestes de vos enfants qui vous émerveillent ? Les regardez-vous vivre leur vie ?

Prochainement je vous parlerai de ce que lui observe ! À bientôt.

Laisser un commentaire