Moments de qualité

Ils y a des weekends qui sont « de qualité ». Le week-end de Pâques en était un. Je le chérie comme un moment précieux, un bonbon sucré ou une perle rare. N’allez pas croire que les autres week-end ou moments ne sont pas précieux pour moi, simplement que celui là était simple, joyeux, tendre et parfait.

Samedi de Pâques

Réveil en douceur, sur les coups de 9 heures ? 10 heures ? Je ne sais plus. Je me souviens seulement d’être restée au lit un bonne partie de la matinée pendant que l’amoureux travaillait à côté. Ça ne fait pas de mal de passer du temps au lit. Ca repose le corps et aussi l’esprit. Le mois de mars rude par le temps et les émotions m’a un peu vidée de toute énergie. Rester au lit, ouvrir les volets et  les fenêtres et se rendormir.

C’est de temps en temps que nous allons à la messe dans « notre » paroisse. Entendez là la paroisse dont nous dépendons ! Toujours en vadrouille le week-end ou trop flemmards pour y aller le dimanche soir nous sommes ce que l’on appelle « sans paroisse fixe ».
Pour la veillée de Pâques nous sommes donc allé dans « notre » paroisse. C’était très chouette. Belle célébration avec une chorale qui donnait de la voix. Rentrés sous la pluie en courant c’était assurément une belle journée de printemps !

20160327_124848

20160327_124955

Dimanche de Pâques

Chasse aux oeufs ! Dans ma famille il n’y a pas encore de petits enfants. Donc ce sont les enfants (mes frères, mes sœurs et moi) qui chassons les oeufs. Oui oui. Nous avons tous plus de 20 ans et nous chassons encore les oeuf dans le jardin que cache ma maman ! Cette année nous avons chassé les oeufs avec les nièces et le neveu de lamoureux. Miracle de Pâques il n’y a pas eu de gros scandale. Je crois même que je suis celle qui a mangé le plus de chocolats ! Repas de famille, gigot délicieux, gâteau de Pâques à tomber, balade sur les bords de Marne, c’était un dimanche délicieux et très sucré. Un dimanche qui fait du bien !

Lundi de Pâques

Un jour en rab. Oui oui oui. Comme samedi, c’était lever en douceur et averses ensoleillé.
Nous en avons profité pour nous balader dans Paris. Nous avons débuté par les Halles et Notre Dame des Victoires. Je me souviens de la place des Victoire et d’un dejeuner avec la copine Marie ! A quelques pas de là, l’église Notre Dame des Victoires où nous avons récité une partie du rosaire avec les gens reuni pour l’occasion. Au fond de l’église la Chapelle Louis et Zélie Martin, parents de la Petite Thérèse. Moment particulier que d’être là car nous prions pour eux quasiment chaque soir.

image

image

Le bon Dieu m’a donné un père et une mère plus dignes du ciel que de la terre. La Petite Thérèse

La ballade s’est poursuivie par le jardin du Palais royal et ses colonnes de Buren. Certains n’aiment pas. Moi, elles me plaisent ces colonnes ! :)
La comédie française, louvre et ses touristes (dont nous !).

image

image

image

Nous avons eu beaucoup de chance car nous avons évité la pluie ! Moment de grâce que cette promenade sous le soleil de Pâques ! Avouez que du ciel bleu ça ne peut que réchauffer le moral ! Nous avons continué sur le pont Neuf, la place Dauhine pour finir près de Saint Michel dans un café pour un gros goûter ! Moment d’accalmie.

20160328_172402

En rentrant, le soleil trop présent a décidé de nous infliger la grêle. #PasMomentDeQualité.
On a ensuite essayé de faire des plans pour changer la disposition en vain de notre chambre. Mais que voulez vous. Les fenêtres et les murs ne peuvent se pousser et se changer de place ! La fin fin de cette journée n’a rien eu de banal. Tout s’est enchaîné très vite et il a été plus de 23h. L’heure pour une petite Madeline de se coucher.

Il n’y a pas de week-end parfait. Il n’y a que des moments précieux. En reprenant le métro et la folle vie parisienne que nous vivons j’ai vraiement eu le sentiment que c’était week-end était l’un de ceux qui sont chers, précieux. La vie que je vie est surprenante chaque jour. Heureusement, je suis bien entourée et les moments de vie tout doux à chérir sont nombreux.

Laisser un commentaire